France: Avis du collège de la Haute Autorité de santé relatif au maintien de la vaccination des nourrissons dans le contexte de l’épidémie de COVID-19

Author
Language
Published
2020
Tags

La HAS, en accord avec sa commission technique des vaccinations, considère primordial le maintien de l’ensemble des vaccinations obligatoires des nourrissons (à 2, 4, 5, 11, 12 et 16-18 mois) dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 et des mesures de confinement décidées par le Président de la République dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré par l’article 4 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020. Elle rappelle que la vaccination s’inscrit dans le suivi normal des nourrissons et qu’un retard dans les vaccinations expose les nourrissons à des conséquences sanitaires graves. Elle estime en revanche que les autres vaccinations recommandées en population générale au-delà de l’âge de 2 ans peuvent être différées jusqu'à la levée des mesures de confinement, à l’exception des situations de cas de maladies contagieuses pour lesquelles une prévention par la vaccination autour des cas ou en post-exposition est indiquée (rougeole, méningite, coqueluche, varicelle, etc.). Cet avis s’appuie sur les préconisations de l’Organisation mondiale de la Santé en matière de vaccination pendant la pandémie1 et sur la position exprimée par une majorité de sociétés savantes et organisations professionnelles représentatives de la pédiatrie concernant les consultations à maintenir durant la pandémie.